Dossier : Google - Les clefs d'un triomphe.

Publié le par Weapon of mass

Logo GoogleLarry Page et Sergei Brin ont 37 ans et entre leurs mains, ils détiennent le monde ou presque. Leur histoire commence en septembre 1998 quand ils créent ensemble la société Google Inc. afin de mettre sur le marché un nouveau moteur de recherches: Google. Rapidement, les deux anciens étudiants de Stanford imposent leur logiciel. En 2007, Google est le moteur le plus utilisé à travers le monde en répondant à 60% des 61 milliards de recherches effectuées sur l'internet. Son premier concurrent est loin derrière : Yahoo! relaie 14% des demandes.
Bénéfices de GoogleénéfAu mois de septembre 2009, AT Internet Institute révèle que Google domine complétement l'internet français. Celui-ci enregistre 87,27% des visites de moteurs de recherches en France. Une situation quasi-monopolistique dont Google profite pleinement. En 2009, l'entreprise a réalisé 23,65 milliards de dollars de chiffres d'affaires, dégageant ainsi un bénéfice net de 6,52 milliards de dollars sur l'année. A cette date (30 avril 2010), le cours de l'action Google (GOOG) est à 532 dollars (401,90 euros). Comment deux étudiants de 25 ans qui ont commencé dans un garage en sont arrivés là ?

 


"Don't be evil"
Comprenez « ne soyez pas malveillants ». Telle est la devise de Larry Page et de Sergei Brin depuis leurs débuts. La philosophie en dix points de l'entreprise la met en tête de ses priorités: « Rechercher l'intérêt de l'utilisateur et le reste suivra ». Cela signifie répondre aux besoins des internautes sans rechercher le profit forcément. Si la tâche est remplie, l'argent viendra.
Point important, la collaboration. Google lance ses produits avant qu'ils ne soient Googleplex entréeterminés (Des versions bêta). C'est ainsi que la société peut se rendre compte des changements à apporter à une application. De la sorte, tout le monde y gagne. Les utilisateurs voient leurs services s'améliorer rapidement et Google s'évite le dur labeur de tester des produits avant leurs mises sur le marché, de travailler sur des points dont tout le monde se moquent ou d'avoir à trancher sur l'organisation d'une interface. Google laisse les internautes décider du produit qu'ils veulent avoir. - Paradoxalement, l'entreprise communique très peu et agit dans l'ombre. En 2005, Mark Jen, tout juste employé par la firme a été renvoyé au bout de onze jours pour avoir tenu un blog dans lequel il parlait de la société de l'intérieur, parfois en mal comme à propos de la couverture de santé qui lui était fournie. De même, les dirigeants accordent très rarement d'interviews à la presse. - La gratuité des services et des applications est une ligne directrice de Brin et Page. L'entreprise se garantie ainsi la possibilité de toucher un public aussi large que possible. Elle tire alors ses profits des annonceurs publicitaires à travers sa régie, AdSense, et son système, AdWords.
Googleplex-copie-1Enfin, l'innovation pourrait bien être le moteur du succès de l'entreprise. C'est pour stimuler les nouvelles idées que les locaux sont organisés en open space et que tout est fait pour favoriser les échanges. Le Googleplex de Mountain View(Siège de Google) met à disposition de ses employés tout ce qu'ils leur faut pour qu'ils s'y sentent bien. Salle de repos avec billard, cafétéria, salle de sports, etc. Pas uniquement pour faire plaisir aux employés, mais parce qu'un salarié qui se sent bien reste plus longtemps sur son lieu de travail. Ainsi, le salarié reste avec ses collègues de travail, ce qui favorise les échanges entre eux et conduit à une stimulation intellectuelle réciproque. De la sorte, les employés travaillent, jouent, font du sport, se détendent et mangent Google. L'innovation se fait par le lancement de nouveaux produits mais aussi par l'acquisition de logiciels qui ont déjà fait leurs preuves.


L'ogre du net.
Google a lancé ces dernières années toute une panoplie de services gratuits pour les utilisateurs: Google maps (Plans), Google Calendar (Agenda), Google Earth (Images satellites), Gmail Logo Gmail(Messagerie électronique), etc. Mais quand les applications existent déjà, Google préfère carrément acheter les sociétés qui les développent. Elle est ainsi une championne de l'acquisition de start-ups: Entre autres, Android (Système d'exploitation pour smartphone) en 2005, Youtube (Partages de vidéos) en 2006 - pour 1,65 milliards de dollars! - ReCaptcha (Logiciel de protection anti-bot) en 2009 et dernièrement, Plink (Logiciel de reconnaissance visuel), en début d'année 2010. De quoi pouvoir jouer sur tout les tableaux. Les prochaines victimes annoncées - après le lancement de Google Chrome(Navigateur web) pour contrer L'explorer de Windows - les réseaux sociaux; Google vient d'établir une nouvelle plateforme communautaire, Google Buzz, via Gmail. MySpace et autres Facebook n'ont qu'à bien se tenir.

Publié dans Economie

Commenter cet article